Actualités

 

Bienvenue aux parents et aux enseignants !

Bienvenue!

Très heureuse de partager avec vous un instant de votre journée, j'espère pouvoir vous éclairer sur mon métier passionnant. La graphomotricité prend en compte l'acte d'écrire dans sa composante psychomotrice, symbolique (le son) mais aussi sémantique (le sens). Ainsi, les personnes dites "dysgraphiques", ou ayant des troubles de l'écriture en règle général peuvent retrouver le plaisir d'écrire en ayant une écriture fonctionnelle (lisible, fluide et sans douleur) grâce au graphomotricien.

 

J'ai choisi depuis la rentrée 2015 de me spécialiser dans la rééducation des troubles de l'écriture avec l'association 5E des rééducateurs indépendant dont je suis membre. Ce réseau regroupe des professionnels de la rééducation de l'écriture, gage de sérieux et de qualité.

 

Pourquoi cet attrait pour l'enseignement de l'écriture ?

J'ai rencontré des situations difficiles pour certains enfants en 15 ans d'enseignement: tenues de stylo crispées, lenteur, manques de lisibilité, douleurs. Je ne vous parle pas des situations d'échec rencontrées lors de certaines équipes éducatives dans l'établissement où j'exerçais la fonction de chef d'établissement.

 

Ces expériences laissent des traces.

 

Des spécialistes ont conseillé à certains parents de ces jeunes enfants de subsituer le crayon au profit de l'ordinateur. Quel dommage ! L'écriture manuscrite fait partie intégrante de la personnalité de chaque être humain. Pouquoi vouloir standardiser ce moyen d'expression sans essayer de rééduquer le geste d'écrire ?

 

J'ai tiré quatre leçons de ces années passées:

 

  • Un enfant en difficulté d'écrire ne pourra pas construire et se concentrer comme il le devrait tout au long de sa journée, quelque soit le domaine d'apprentissage travaillé.

C'est la raison pour laquelle j'insiste toujours auprès des parents et enseignants pour que l'intégration des gestes de base soit un objectif prioritaire dès le début de l'apprentissage de l'écriture à l'école. Apprendre à bien écrire, c'est accepter de construire un édifice avec des bases solides. Si les fondations ne sont pas stables, l'enfant et l'adulte qu'il deviendra en grandissant se trouvera inexorablement confronté à des difficultés, voire souffrira physiquement de ce handicap.

 
  • Ces troubles ne peuvent se résoudre que par une rééducation stricte des gestes de base de l'écriture avec le spécialiste.

 

  • N'oublions pas que l'écriture est à la base de tous les apprentissages de l'école, que les mauvaises habitudes sont beaucoup plus difficiles à chasser plutôt que d'ancrer dès la petite section de maternelle des gestes qui deviendront des réflexes en grandissant.

 

  • Il n'est jamais trop tard pour rééduquer son écriture.